Actualités


À paraître en septembre 2021 :

Jean Narboni :

La grande illusion de Céline.

Éditions Capricci, 2021.

Voir le site de l’éditeur.


Vient de paraître :

Serge Kanony,

Céline à fleur de peau.

Préface d’Éric Mazet,

La Nouvelle Librairie, 2021.

Voir le site de l’éditeur.


Vient de paraître :

Julien Maurel,

Bréviaire amoureux de Louis-Ferdinand Céline,

AKFG Éditions, 2021.

Voir le site de l’éditeur


Après Voyage au bout de la nuit, réédité chez Rowohlt en 2003, Hinrich Schmidt-Henkel vient de publier une nouvelle traduction allemande de Mort à crédit.

Voir le site de l’éditeur


Nouvelle parution :

Yoann Loisel / Émeric Saguin, Le traumatisme de la Grande Guerre et Louis-Ferdinand Céline.

Préface d’Éric Mazet. L’Esprit du Temps, 2021.


Le premier juillet 1961, Louis-Ferdinand Céline mourut à Meudon.

« Maintenant là, […] à Meudon- Bellevue, on me demande plus rien… on me taquine un peu… mais à peine… je m’occupe pas des gens ! non plus !… »

D’un château l’autre, Paris, Gallimard, 1957.


Vient de paraître :

Émeric Cian-Grangé (éd.),

Céline. Abécédaire & Compagnie,

Livr’arbitres, 2021.


PROCHAIN COLLOQUE :

23ème Colloque International

LOUIS-FERDINAND CÉLINE ET LES ARTS

à Bruxelles.

En raison de la pandémie, le colloque est reporté à juillet 2022


À paraître en juin 2021 :

D’un château l’autre

lu par Denis Podalydès

CD Audio dans la Collection « Écoutez lire » (21,90 €)


À voir jusqu’au 31 déc. 2022 :

Le musée MARKK à Hambourg retrace l’histoire de Duala Manga Bell – pour qui fut construit la fameuse « pagode » de Douala – dans le contexte du colonialisme allemand.

« Quand j’avais fini d’inhaler l’Hôpital, j’allais, suivant la foule indigène, m’immobiliser un moment devant cette sorte de pagode érigée près du Fort par un traiteur pour l’amusement des rigolos érotiques de la Colonie. »

Voyage au bout de la nuit, Gallimard, 1981, p. 142.

Le Palais des rois Bell, 1905, Douala, Cameroun.
Photographie de 2013.
© Creative Commons Attribution 3.0 Unported License

Annonce du décès de M. François Marchetti

M. François Gibault, Président de la Société d’études céliniennes, a le regret de vous apprendre le décès de M. François Marchetti, représentant de la Société au Danemark où il vivait depuis 1965. Professeur à l’Université de Copenhague, il était particulièrement au fait de ce qu’avait été la situation de Céline dans ce pays au cours de ses années d’exil. Il a écrit à ce sujet un ouvrage, en collaboration avec David Alliot, Céline au Danemark, paru en 2008 et avait collaboré au livre d’Helga Pedersen : Le Danemark a-t-il sauvé L.F. Céline ?. La Société d’études céliniennes exprime ses condoléances à ses proches et salue la mémoire de cet ami fidèle.

(14 avril 2021)